Les frais engagés sur mes valeurs mobilières sont-ils déductibles ?

Lorsque les revenus de placements financiers sont imposés au barème progressif de l'impôt sur le revenu, vous pouvez déduire les frais et charges engagés pour acheter ou conserver ces valeurs mobilières ;

Exemples de frais et charges déductibles :

  • les frais de garde des titres ;
  • les droits de location des coffres ;
  • les primes d’assurance de valeurs mobilières (à l’exception des assurances couvrant les risques de dépréciation)…

Ne sont pas déductibles :

  • les frais et charges destinés à accroître ou à conserver le capital, par exemple les intérêts des emprunts contractés pour l’acquisition de valeurs mobilières ;
  • les frais relatifs aux revenus de créances ;
  • les frais relatifs aux revenus exonérés (ex. : frais de garde de titres figurant dans un PEA), aux revenus ayant supporté le prélèvement libératoire ;
  • les frais afférents au revenus de capitaux mobiliers imposés au prélèvement forfaitaire unique (ou « flat tax »).

Par conséquent, pour les revenus de capitaux mobiliers perçus à compter du 01/01/2018, les frais engagés pour acheter et conserver ces derniers ne seront déductibles que si vous optez de façon expresse, globale et irrévocable pour l'imposition de ces placements financiers au barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Cette option devra être matérialisée lors du dépôt en 2019 de votre déclaration des revenus 2018.

DIS - MAJ le 13/03/2019