Je vis seul(e) et n'ai plus d'enfants à charge, quelles conséquences ?

En principe, lorsque vous vivez seul(e) et n'avez plus d'enfants à charge, vous bénéficiez d'une part à l'impôt sur le revenu.

Par exception, vous pouvez bénéficier d’une demi-part supplémentaire si les conditions cumulatives suivantes sont réunies :

  • vous êtes célibataire, séparé(e), divorcé(e) ou veuf(ve) et que vous viviez seul(e) au 1er janvier de l'année d'imposition sans aucune personne à charge (1.1.2018 pour l'imposition des revenus 2018) ;

  • vous avez un ou plusieurs enfants majeurs non rattachés à votre foyer fiscal (ou un enfant mineur imposé en son nom propre) ou vous avez eu un enfant décédé après l’âge de 16 ans ou par suite de faits de guerre ;

  • et vous avez élevé à titre exclusif ou principal au moins l’un de ces enfants pendant au moins 5 années au cours desquelles vous viviez seul(e).

Cette demi-part est plafonnée à 927 euros.

Dans ce cas, cochez la case L de la rubrique relative à la situation du foyer fiscal de votre déclaration de revenus.

L’année du mariage ou du PACS et l’année du divorce, de la séparation ou de la rupture du PACS, la condition de vivre seul s’apprécie au 31 décembre.

MAJ DIS le 03/04/2019