J'ai acheté un logement que je loue. Puis-je déduire les intérêts d'emprunt liés à cet achat ?

Si vous êtes soumis au régime réel d'imposition, vous pouvez déduire de vos revenus fonciers les intérêts d'emprunts contractés pour l’achat des logements donnés en location. Vous pouvez également déduire les frais d'emprunt.

Vous ne pouvez déduire que les sommes payées au cours de l'année d'imposition et vous devez justifier de leur montant.

Vos intérêts d’emprunt

Vous ne pouvez déduire ces intérêts que s'ils se rapportent à un emprunt contracté pour la conservation, l'acquisition, la (re)construction, l'agrandissement, la réparation ou l'amélioration des immeubles donnés en location.

Vos frais liés à l'emprunt

Les frais d'emprunt sont déductibles de la même manière que les intérêts de l'emprunt dont ils découlent.

Il s'agit des frais de constitution du dossier, des frais d'inscriptions hypothécaires ou en privilège de prêteur de deniers, des sommes versées à un organisme de cautionnement, des frais de mainlevée, des agios ou commissions de banque, des primes afférentes à un contrat d'assurance-vie ou d'assurance-décès souscrit pour garantir le remboursement de l'emprunt.

Vos frais liés à un emprunt substitutif

En cas de renégociation d’un prêt, les frais liés à la souscription d'un emprunt substitutif sont en principe non déductibles.

En revanche, si cette renégociation a permis de diminuer le montant global de la charge d’intérêts restant dus, celle-ci est alors déductible. Cette charge s’apprécie globalement (intérêts du nouvel emprunt et les frais y afférents).

Comment déclarer ?

Vous devez déclarer la somme des frais d’emprunt et des intérêts d’emprunt sur la même ligne de la déclaration des revenus fonciers (ligne 250 "intérêts d'emprunt" de la déclaration 2044).

MAJ le 10/04/2017