Comment est calculée la taxe d'habitation pour ma résidence secondaire ?

La taxe d’habitation est calculée pour l’année entière d’après votre situation au 1er janvier.

Elle est calculée comme pour votre résidence principale d’après la valeur locative cadastrale de l’habitation et de ses dépendances.

La différence pour votre résidence secondaire réside dans le fait que les abattements et le plafonnement en fonction du revenu ne sont pas appliqués.

En outre, les communes où s’applique la taxe sur les logements vacants, peuvent mettre en place une majoration de 20 % de la part de cotisation de taxe d’habitation qui leur revient pour les résidences secondaires.

Vous pouvez cependant demander à être exonéré de cette majoration, dans les 3 cas suivants :

  • Vous êtes contraint, en raison de votre activité professionnelle, de résider dans un lieu différent de celui de votre habitation principale ;
  • Vous conservez la jouissance exclusive de l’habitation qui constituait votre résidence principale avant d’être hébergé durablement dans un établissement de soins ;
  • Vous ne pouvez pas affecter le logement à un usage d’habitation principale pour une cause étrangère à votre volonté (par exemple logement devant faire l’objet de travaux dans le cadre d’une opération d’urbanisme).

Cette demande devra être effectuée auprès du Service des Impôts du lieu de situation de votre résidence secondaire.

Pour trouver les coordonnées du service dont vous dépendez, consultez votre dernier avis d’imposition ou rendez-vous sur ce site à la rubrique Contact.
 

Bon à savoir :

Vous n’avez pas à payer une contribution audiovisuelle public supplémentaire au titre d’une résidence secondaire.

Depuis les impositions 2017, les communes où s'applique la Taxe sur les Logements Vacants, peuvent voter une majoration de la part de la cotisation de la Taxe d'Habitation qui leur revient pour les résidences secondaires.

Cette majoration peut être comprise entre 5 % et 60 %.

MAJ le 13/02/2018