Mon enfant atteint sa majorité au cours de l'année, comment le déclarer ?

Votre enfant a eu 18 ans au cours de l'année d'imposition

Si votre enfant a eu 18 ans au cours de l'année N, vous pouvez encore le compter à charge, en qualité d'enfant mineur pour la déclaration de revenus N déposée en N+1, et continuer ainsi à bénéficier d'une majoration de part sur l'année entière. Vous devez ajouter à vos revenus ceux qu'il a perçus du 1er janvier à la date de sa majorité.

Votre enfant, lui, doit souscrire personnellement une déclaration de revenus sur laquelle il indique uniquement les revenus qu'il a perçus depuis la date de sa majorité jusqu'au 31 décembre N.

Si les circonstances le justifient, vous pouvez demander l'imposition distincte de votre enfant mineur au 1er janvier, dans ce cas, votre enfant est alors taxable à raison de la totalité des revenus de l'année.

Le rattachement

Votre enfant peut aussi demander son rattachement à votre foyer pour l'année entière. L'année de ses 18 ans, l'enfant ne peut demander son rattachement qu'au seul parent qui le compte à charge comme enfant mineur au 1er janvier de l'année d'imposition. L'année suivante, le choix est à nouveau offert à l'enfant majeur. Si vous acceptez le rattachement, vous déclarez ses revenus de l'année entière sur votre déclaration. Dans ce cas, votre enfant n'a pas de déclaration personnelle à souscrire.

Pension alimentaire

Si votre enfant n'a pas demandé le rattachement à votre foyer et qu'il n'est pas compté à charge pour le calcul de l'impôt sur le revenu, vous pouvez déduire une pension alimentaire.

La pension alimentaire est la somme que vous versez à votre enfant pour lui permettre de vivre. La pension déductible du revenu imposable est limitée aux sommes versées depuis la majorité de l'enfant. Elle ne peut pas dépasser un certain montant (à titre d'exemple, ce montant est de 5 795 € pour l’imposition des revenus 2017). Vous devez pouvoir justifier de l'état de besoin de votre enfant (études, chômage,…) et des versements effectués.

S'il vit sous votre toit, vous pouvez cependant déduire une somme forfaitaire sans justificatifs (à titre d'exemple, le montant maximum autorisé est de 3 445 € pour l’imposition des revenus 2017).

Votre enfant doit, en contrepartie, mentionner sur sa propre déclaration, en plus de ses revenus, la pension perçue.

Attention : l'année de majorité de votre enfant, vous ne pouvez pas à la fois compter votre enfant à charge et déduire la pension alimentaire que vous lui versez. Dès lors que vous déduisez une telle pension pour la période de l'année postérieure à la majorité de votre enfant, vous perdez le bénéfice du quotient familial pour l'année entière.

À noter : l'année de la majorité de votre enfant, vous ne pouvez bénéficier de la réduction d'impôt prévue pour les enfants à charge qui poursuivent des études secondaires ou supérieures, que si vous avez opté pour le rattachement.

MAJ le 20/02/2018