C'est ma première déclaration, que dois-je déclarer ?

Vous devez déclarer tous les revenus que vous avez perçus en 2020.

  • Les revenus comprennent les salaires, les revenus professionnels ou non professionnels, les pensions y compris les pensions alimentaires perçues et retraites, les revenus de capitaux mobiliers, les revenus fonciers, les plus-values mobilières et immobilières…
  • Vous pouvez déduire des charges, des réductions et des crédits d’impôt dont les pensions alimentaires que vous versez, vos dons, vos frais de garde d’enfant de moins de 6 ans et les emplois de salariés à domicile…

Les principaux revenus sur lesquels je suis imposé

  • Les revenus perçus pour une activité salariée.
    Si cette activité est exercée en parallèle de vos études (jobs étudiants, jobs d’été, etc.), vous ne serez imposé que sur les revenus perçus au-delà de la limite annuelle de 3 fois le montant du SMIC mensuel, soit 4 618 € pour 2020.
  • Les revenus d'activité non salariée tels que bénéfices non commerciaux (BNC), bénéfices industriels et commerciaux (BIC), bénéfices agricoles (BA) (exemples : livraison de repas à domicile, chauffeur indépendant).
  • Les indemnités et gratifications de stage en entreprise, ainsi que les salaires perçus dans le cadre d'un apprentissage au-delà d’une limite annuelle (exemple : 18 473 € pour 2020).
  • Les allocations d'année préparatoire et les allocations d'institut universitaire de formation des maîtres (IUFM).
  • Les bourses d'études allouées pour des travaux ou des recherches déterminés.

Les principaux revenus exonérés

  • Si vous êtes âgés de 25 ans au plus au 1er janvier de l'année d'imposition, les revenus perçus pour une activité salariée, exercée en parallèle de vos études (jobs étudiants, jobs d’été, etc.) si le total de ces revenus est inférieur ou égal à la limite annuelle de 3 fois le montant mensuel du SMIC (soit 4 618 € pour 2020).
  • Les salaires perçus dans le cadre de votre apprentissage, dans la limite annuelle fixée (18 473 € pour 2020).
  • Les indemnités des stages obligatoires de moins de 3 mois, faisant partie intégrante de votre cursus scolaire.
  • Les gratifications versées aux stagiaires (en application de l'article L. 124-6 du code de l'éducation), dans la limite du montant annuel du SMIC (18 473 € pour 2020).
  • Les bourses d’études accordées suivant des critères sociaux.
  • L’aide personnalisée au logement (APL).
     

Revenus perçus par les apprentis/stagiaires et/ou étudiants :

Vous percevez des salaires en tant qu’apprentis/stagiaires OU étudiants : Vous devez déclarer la totalité des revenus perçus sans déduire d’abattements. Ceux-ci seront déduits automatiquement.  
Dans ce cas, si vous bénéficiez de la déduction automatique, vous devez cocher la case correspondant à votre situation. Attention, une seule case peut être cochée.

Cochez la case “ apprentis/stagiaires “ si tous vos revenus relèvent exclusivement d’un stage ou d’une période de formation en milieu professionnel. Vous bénéficierez d’un abattement de 18 473 € sur les revenus perçus en rémunération de votre contrat d’apprentissage/stage.

Cochez la case “ étudiants “ si vous aviez 25 ans au plus au 1er janvier 2020 et que tous vos revenus relèvent exclusivement d’une activité exercée pendant l’année scolaire/universitaire ou durant les congés scolaires/universitaires. Vous bénéficierez d’un abattement de 4 618 € sur vos revenus ainsi  perçus.

Vous percevez des salaires en tant qu’apprentis/stagiaires ET étudiants : Vous devez déclarer vos revenus après avoir déduit les abattements dont vous êtes bénéficiaires :

  • 18 473 € sur les revenus perçus en rémunération de votre contrat d’apprentissage,
  • 4 618 € sur les revenus perçus par les étudiants (activité réalisée en parallèle des études).

MAJ le 13/04/2021