Modalités de calcul

Votre impôt sur le revenu est calculé en appliquant le barème progressif et en prenant en compte le quotient familial plafonné comme pour les résidents.

En tant que non résident, vous serez soumis au taux minimum d’imposition de 20 % (14,4 % pour les revenus provenant des DOM) pour les revenus de source française perçus après votre départ de France et imposables en France en vertu de la convention fiscale internationale signée entre la France et votre État de résidence. Vos revenus de source française et étrangère (revenus mondiaux) perçus avant votre départ de France restent imposés comme les résidents français.

À titre d'exemple : si vous quittez la France en 2017, vous serez imposé sur vos revenus mondiaux comme un résident du 1er janvier 2017 à la date de votre départ et comme un non-résident à compter de la date de votre départ jusqu'au 31 décembre 2017. En 2018, vous serez imposé comme un non résident sur vos seuls revenus de source française imposables en France sous réserve des conventions fiscales internationales.

Attention : vous ne pourrez pas utiliser le simulateur de calcul d’impôt disponible sur www.impots.gouv.fr. Pour le moment, ce simulateur ne calcule l’impôt que pour les résidents de France.

La mention « application du taux minimum de 20 % » sera portée sur votre avis d'impôt pour vos revenus imposés en tant que non résident.

Ce taux peut être revu à la baisse, si vous justifiez que le taux de l'impôt français sur l'ensemble de vos revenus mondiaux, c'est-à-dire revenus de sources française et étrangère, serait inférieur à 20 % (ou à 14,4 % pour les revenus ayant leur source dans les DOM).

Pour en savoir plus sur le taux moyen et sur la lecture de votre avis d’impôt, vous pouvez vous reportez à la rubrique International du site relative aux Particuliers non résidents.

MAJ le 16/02/2018