Allocations chômage

Si vous avez perdu votre emploi, vous pouvez percevoir des allocations chômage.

Ce sont par exemple :

  • en cas de chômage partiel : les allocations spécifiques de chômage partiel, l’indemnité complémentaire de chômage partiel ou l'allocation complémentaire versée en vertu de l’article L3232-5 du Code du Travail destinée à garantir le salaire minimum de croissance ;
  • en cas de perte totale d’emploi : l'Aide de Retour à l’Emploi (ARE), l’Allocation temporaire d'attente (ATA), l'Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), l'Allocation Équivalent Retraite (AER), l'allocation en faveur des demandeurs d'emploi en formation.

Ces indemnités sont destinées à remplacer votre revenu d’activité et, à ce titre, elles sont soumises à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des traitements et salaires.
Vous devez donc les déclarer lors de votre déclaration de revenus : cases 1AP à 1DP pour les allocations de chômage total, et cases 1AJ à ADJ en cas de chômage partiel.

Le montant de ces allocations sera pré-rempli sur votre déclaration de revenus. Vous devez vous assurer que les sommes mentionnées sont identiques à celles figurant sur les attestations fournies par Pôle Emploi. Conservez ces justificatifs.

Précision: ne déclarez pas l’aide exceptionnelle de fin d’année ("prime de Noël") versée aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS et de l’AER.

MAJ le 10/04/2020