Affiner votre recherche

Résultats pour votre recherche : code

489 résultat(s)
Je pars à l'étranger et je dispose de placements financiers en France. Comment seront-ils imposés ? Dès votre installation à l'étranger, prenez systématiquement l'attache de l'administration fiscale locale pour vous faire préciser vos obligations déclaratives et de paiement dans votre pays de résidence, même si vous payez des impôts en France. A noter : depuis le 1er janvier 2018, l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) remplace l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Ainsi, seul le patrimoine immobilier comprenant les biens et droits immobiliers situés en France, les parts ou actions que vous possédez dans des sociétés immobilières détenant de l'immobilier en France, les parts ou actions que vous possédez dans des sociétés immobilières détenant de l'immobilier en France et à l'étranger, à hauteur des biens et droits possédés en France sont désormais à déclarer. Vous êtes redevable de l'ISF en France pour les années antérieures à 2018, sous réserve des conventions internationales.

15 février 2022

International particulier

SOURCE : impots

Vous êtes prestataire de service ou client de prestataires étrangers, retrouvez ici les modalités d'imposition selon que la prestation de service (PS) relève ou non du dispositif général.

05 août 2020

Professionnel

SOURCE : impots

Vous êtes un professionnel, vous achetez et vendez des biens dans ou hors de l'Union européenne, retrouvez ici les informations concernant l'application de la TVA. 

17 juin 2022

Professionnel

SOURCE : impots

Découvrez ici les informations sur la déclaration des traitements, salaires, pensions, rentes, avec les cas particuliers des apprentis, des stagiaires, des assistantes maternelles...

22 avril 2022

Particulier

SOURCE : impots

La diminution du capital peut s'accompagner du remboursement ou de la restitution de leurs apports aux associés. Elle peut s'effectuer par la réduction de la valeur nominale des parts ou actions.

05 août 2020

Professionnel

SOURCE : impots

Désormais les cessions de droits sociaux non constatées par un acte peuvent également être déclarées en ligne sur impots.gouv.fr. Rendez-vous sur Votre espace particulier > Déclarer > Déclarer un don ou une cession de droits sociaux.. Déclaration des cessions de droits sociaux non constatées par acte Vous êtes un particulier et vous avez acquis ou cédé des droits sociaux (actions non cotées, parts de société, parts de SCI…) ? Si la cession n’est pas constatée par un acte signé chez le notaire ou entre les parties, vous pouvez désormais la déclarer en ligne dans votre espace particulier sur impots.gouv.fr. Pour faire cette déclaration, rendez-vous sur Votre espace particulier > Déclarer > Déclarer un don ou une cession de droits sociaux. Pour plus d’informations, une FAQ et un pas-à-pas ont été mis en ligne afin de vous accompagner. La FAQ est disponible dans Particulier > Gérer mon patrimoine/mon logement > Je fais enregistrer un acte Selon le type de cession de droits sociaux le barème de taxation suivant est appliqué : DÉCLARATION TARIFS DES DROITS D’ENREGISTREMENT Cession de participations dans des personnes morales à prépondérance immobilière (726-I, 2° CGI) 5 % Cessions d’actions, de parts de fondateurs ou de parts bénéficiaires de sociétés par actions non négociées sur un marché réglementé d'instruments financiers (726-I-2° CGI) 0,1 % Autres cessions de parts sociales (726-I-1°bis CGI) 3% sur assiette taxable. L'assiette taxable bénéficie d'un abattement égal à : 23000 € / nombre total de parts de la société.

01 août 2022

International particulier

SOURCE : impots

Vous devez signaler votre statut à votre établissement financier. Ce dernier vous indiquera les comptes à clôturer.

05 août 2020

International particulier

SOURCE : impots

Elle permet aux plateformes de l'économie collaborative entrant dans le champ de l'article 242 bis du CGI de vérifier que les développements qu'elles ont réalisés dans l'optique de cette collecte sont corrects.

05 août 2020

Partenaire

SOURCE : impots