Je vis seul(e) avec des personnes à charge, quelles conséquences ?

Qu'entend-on par "vivre seul" ?

Vous êtes dans cette situation si vous êtes célibataire, divorcé ou séparé et si vous vivez seul au 1er janvier de l'année d'imposition (1.1.2018 pour l'imposition des revenus 2018) avec votre (vos) enfant(s) à charge/rattaché(s) ou une personne invalide recueillie sous votre toit.

Précision : Au titre de l'année du mariage ou du PACS et au titre de l'année du divorce, de la séparation ou de rupture de PACS, la condition de vivre seul s'apprécie au 31 décembre de l'année d'imposition.

Attention : Une personne n'est pas considérée comme vivant seule si elle vit en concubinage.

Comment déclarer que l'on vit seul avec des personnes à charge ?

Il vous suffit de cocher la case T (parent isolé) de la déclaration de revenus.

Quelles conséquences ?

Vous bénéficiez d'une majoration du nombre de parts (+0,5 part).

L'avantage en impôt procuré par les deux premières demi-parts excédant une part, accordées aux personnes seules, au titre du premier enfant à charge, ne peut excéder un certain montant (fixé à 3 660 € pour 2018).

L'avantage en impôt est divisé par deux en cas de résidence alternée.

MAJ DIS le 03/04/2019