Je fais installer une ventilation mécanique contrôlée (VMC) dans mon logement, ai-je droit à un crédit d’impôt transition énergétique ?

Il s’agissait de ventilateurs fixés à perpétuelle demeure au plafond des pièces principales de l'habitation.

Étaient auparavant éligibles pour les seuls logements situés dans les départements d'outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion), les équipements ou matériaux visant à l'optimisation de la ventilation naturelle (brasseurs d'air fixes).

Pour les dépenses payées à compter du 01/01/2020, les équipements visant à l'optimisation de la ventilation naturelle n'ouvrent plus droit au crédit d'impôt transition énergétique.

Seules ouvrent droit à un crédit d'impôt, les dépenses d'équipement de ventilation mécanique contrôlée (VMC ) à double flux.

Pour les dépenses éligibles payées en 2020, les contribuables aux revenus dits « intermédiaires » (et uniquement ces ménages)  peuvent bénéficier du CITE.
Pour en savoir plus sur les conditions de ressources permettant de bénéficier du CITE, vous pouvez consulter la Question / Réponse suivante : « J’effectue des dépenses de rénovation énergétique en 2020, puis-je continuer à bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ? ».

Néanmoins, si vous avez payé vos dépenses en 2020 et que vous pouvez justifier à la fois de l'acceptation d'un devis et du versement d'un acompte entre le 01/01/2018 et le 31/12/2019, vous pourrez demander à bénéficier des modalités de calcul du CITE selon les conditions applicables au titre de l'année 2019 (c’est à dire un crédit d’impôt au taux de 30 % appliqué sur le montant de la dépense).
Cette mesure s’applique à l’ensemble des ménages sans condition de ressources.

Pour les dépenses payées en 2021, le CITE continue de s’appliquer de manière transitoire aux ménages aux revenus dits « intermédiaires », qui justifient  à la fois  de l’acceptation d’un devis et du versement d’un acompte entre le 01/01/2019 et le 31/12/2020.

Si vous remplissez les conditions pour bénéficier du CITE au titre de 2020 ou 2021, le crédit d’impôt dont vous bénéficierez prendra la forme d’un montant forfaitaire.
Le montant forfaitaire du crédit d'impôt pour ces équipements est de 2 000 euros (si les travaux sont réalisés dans un logement individuel) et 1 000 euros par logement (si les travaux sont réalisés dans les parties communes des immeubles collectifs).

MAJ le 13/04/2021