Études et statistiques

statistique publique (logo)

Le Pôle statistique publique du Département des études et statistiques fiscales constitue le service statistique ministériel des finances publiques, il est rattaché à la Direction générale des finances publiques (DGFiP) du ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance. Le pôle Statistique publique produit et diffuse des statistiques, des analyses et des études sur l'ensemble des domaines de la fiscalité (droits de mutations, impôt sur la fortune immobilière, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, taxes foncières, TVA, etc.).

Qui sommes-nous ?

Le Pôle statistique publique du Département des études et statistiques fiscales constitue le service statistique ministériel des finances publiques, il est rattaché à la Direction générale des finances publiques (DGFiP) du ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance. Le pôle Statistique publique produit et diffuse des statistiques, des analyses et des études sur l'ensemble des domaines de la fiscalité (droits de mutations, impôt sur la fortune immobilière, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, taxes foncières, TVA, etc.).

Qui sommes-nous ?
statistique publique (logo)

À la Une

DGFiP Analyses n°01 - janvier 2022

L’impact de la crise sanitaire en 2020, une analyse à partir des données fiscales

La crise sanitaire a fortement affecté le niveau d’activité des entreprises en 2020. Leur chiffre d’affaires a baissé de 6,3 % entre 2019 et 2020. Par conséquent, les recettes nettes de TVA ont été inférieures de 16,7milliards d’euros aux prévisions de recettes pour l’année 2020 établies au début de cette même année. Quelle que soit leur catégorie, les entreprises ont toutes été affectées, notamment pendant la période du premier confinement, enregistrant ainsi une perte d’activité de 30 % entre février et avril. Toutefois, les effets sont hétérogènes entre secteur d’activité. Ainsi, les entreprises du secteur du commerce ont été davantage touchées (- 34 % de chiffre d’affaires entre février et avril) que celles de la construction ou des services (- 17 % et - 24 % de chiffre d’affaires respectivement sur la même période). Cette hétérogénéité est d’autant plus marquée dans certains sous-secteurs en rapport étroit avec le public, comme l’hôtellerie et la restauration (- 82 % de chiffre d’affaires entre février et avril), les arts et spectacles (- 64 % de chiffre d’affaires sur la même période) ou le transport aérien (- 78 % de chiffre d’affaires). L’effet de la crise sanitaire s’observe également avec la consommation des ménages, qui a diminué de 7 % entre 2019 et 2020. A l’inverse, les revenus des ménages sont restés relativement stables, ce qui confirmerait une hausse de l’épargne des ménages pendant les périodes de confinement.
Graphique 1 : Évolution mensuelle du chiffre d’affaires déclaré dans les déclarations mensuelles de TVA (données CVS-CJO base 100 en février 2020)

Graphique 1 : Évolution mensuelle du chiffre d’affaires déclaré dans les déclarations mensuelles de TVA (données CVS-CJO base 100 en février 2020)

Lecture : Le chiffre d’affaires des entreprises déclarant mensuellement leur TVA a reculé de 15,1 % entre février et mars 2020.
Champ : Entreprises ayant déposé des déclarations mensuelles de TVA pour la période d’affaires 2020.
Source : Déclarations mensuelles de TVA 2020, DGFiP.

 
 

Dernières publications

DGFiP Analyses

L’impact de la crise sanitaire en 2020, une analyse à partir des données fiscales

n°01 - janvier 2022
 
DGFiP Statistiques

La taxe sur la valeur ajoutée en 2020

n°03 - septembre 2021

L'impôt sur les revenus perçus en 2019

n°02 - septembre 2021

L’impôt sur la fortune immobilière en 2020

n°01 - juillet 2021

PARTAGER

  • Partager cette page via Twitter
  • Partager cette page via Facebook
  • Imprimer la page
  • Envoyer cette page par courriel