Etablissement stable en France / Permanent establishments in France

flag-gb_small.png English version available here

La notion d'établissement stable est essentielle pour apprécier si des activités industrielles ou commerciales exercées dans un état ou territoire autre que celui de la résidence de la personne morale concernée sont imposables au lieu de la résidence ou, au contraire, au lieu d'exercice de ces activités.

Chaque convention fiscale comporte une définition précise de l'établissement stable ; il convient donc de s'y référer. En effet, l'application de la convention fiscale prime systématiquement sur les principes évoqués ci-après.

L'expression « établissement stable » désigne généralement une installation fixe d'affaires ayant une activité propre en France ou un agent dépendant en France disposant du pouvoir d'engager la société.

En matière d'impôt sur les sociétés, le droit interne retient la notion « d'entreprise exploitée en France ».
L'exercice habituel d'une activité est caractérisé par trois critères non cumulatifs :

  • L'exploitation d'un établissement en France ;
  • La réalisation en France d'opérations par l'intermédiaire d'un représentant dépendant ;
  • La réalisation d'opérations formant un cycle commercial complet.

En matière de TVA, la notion d'établissement stable ne vaut que pour les prestations de services et présente les caractéristiques suivantes :

  • Degré suffisant de permanence ;
  • Capacité de la structure au plan humain et technique à rendre possible, selon le cas, la fourniture ou l'utilisation d'un service

Procédure de rescrit « établissement stable »

L'article L 80 B 6° du LPF permet à un contribuable de bonne foi d'interroger l'administration fiscale à partir d'une présentation écrite, précise, complète et sincère de la situation de fait, afin que celle-ci apporte l'assurance qu'il ne dispose pas en France d'un établissement stable ou d'une base fixe au sens de la convention fiscale liant la France à l'Etat dans lequel ce contribuable est résident. Cette possibilité est réservée au contribuable résident d'un Etat lié à la France par une convention fiscale internationale.


flag-gb_small.png English version

 

The concept of a permanent establishment is vital for determining whether industrial or commercial activities carried out in a State or territory other than the one in which a legal entity is resident are taxable in the place of residence or, on the contrary, in the place in which those activities are carried out.

Each tax treaty contains a precise definition of "permanent establishment" and should be referred to. Tax treaties systematically take precedence over the principles set out below.

The term "permanent establishment" generally refers to a fixed place of business with its own activity in France or a dependent agent in France with the power to act on the company's behalf.

In terms of corporation tax, French law cites the concept of "enterprise operated in France".
The customary exercise of a business activity is characterized by three non-cumulative criteria :

  • Operating an establishment in France ;

  • Carrying out transactions in France via a dependant representative ;

  • Carrying out transactions that are part of a complete business cycle.

In terms of VAT, the concept of a permanent establishment is valid only for the provision of services. The establishment must have the following characteristics:

  • A sufficient level of permanence ;

  • The capacity in terms of human and technical resources to make it possible, as appropriate, to provide or use a service.

Tax rulings concerning "permanent establishments"

Article L 80 B 6° of the Book of Tax Procedures allows a bona fide taxpayer to apply for an advance decision of the tax authorities on the basis of a written, accurate, complete and good-faith presentation of the factual situation, so that the authorities can provide an assurance that the taxpayer does not have a permanent establishment or a fixed base in France within the meaning of the tax treaty between France and the State in which the taxpayer is resident. This option applies only to taxpayers resident in a State that has signed an international tax treaty with France.

 

 

 

PARTAGER

  • Partager cette page via Twitter
  • Partager cette page via Facebook
  • Imprimer la page
  • Envoyer cette page par courriel