Je souhaite obtenir le remboursement de la taxe sur les émissions de dioxyde de carbone des véhicules de tourisme (ou « malus CO2 »)

Le « malus CO2 » s’applique lors de la première immatriculation en France d’un véhicule de tourisme et concerne les véhicules les plus polluants.

Si le véhicule n’est pas un véhicule de tourisme (DERIV VP) lors de sa première immatriculation sur le territoire national, le malus s’applique au moment de l’immatriculation consécutive à la première modification de ses caractéristiques techniques le faisant répondre à la définition d’un véhicule de tourisme. Il est alors soumis au barème applicable à la date de sa première immatriculation après réfaction de 10 % par année entamée1 depuis cette même date.

Le montant du malus dépend des émissions de dioxyde de carbone par kilomètre, lorsque le véhicule a fait l’objet d’une réception européenne ou, dans le cas contraire, de la puissance administrative.

Pour les véhicules dont la première immatriculation est intervenue à compter du 1er janvier 2022, le montant de la taxe est plafonné à 50 % du prix d’acquisition du véhicule toutes taxes comprises.

Par ailleurs, le malus n’est pas dû ou fait l’objet d’une minoration dans les cas présentés ci-dessous.

1 La réfaction de 10 % s’applique par période de douze mois entamée et non par année civile entamée.

1/ Le malus n’est pas dû dans les trois cas suivants :

  • Pour les véhicules de tourisme de la catégorie M1 dont la carrosserie européenne est SH (véhicules accessibles en fauteuil roulant)2  ; 
     
  • Dans la limite d’un véhicule par bénéficiaire, lorsque le propriétaire ou le preneur du véhicule dans le cadre d’une formule locative de longue durée3 est :
    •  soit une personne titulaire de la carte “mobilité inclusion” portant la mention “invalidité” ou d’une carte d’invalidité militaire,
    • soit une personne dont au moins un enfant à charge, et du même foyer, est titulaire de l’une de ces cartes.
      Dans le cas d’une formule locative de longue durée, ces conditions sont appréciées au moment de la mise à disposition du véhicule au bénéfice du preneur.
       
  • Pour les véhicules fonctionnant exclusivement à l’électricité et/ou à l’hydrogène (applicables aux certificats d’immatriculation délivrés à compter du 1er janvier 2021).

Si votre situation correspond à l’un des trois dispositifs précités d’exonération du malus mais qu’il n’en a pas été tenu compte au moment de l’immatriculation du véhicule, la restitution de la taxe est effectuée sur demande de remboursement accompagnée de pièces justificatives, selon les modalités précisées au B du point 3 ci-dessous.

2 Le véhicule est soumis à la taxe lors de l’immatriculation consécutive à la première modification lui faisant perdre son accessibilité en fauteuil roulant.
3 Les formules locatives de longues durées s’entendent des contrats de location d’une durée d’au moins deux ans ou  des opérations de crédit.

2/ Le malus est minoré dans les 3 cas suivants :

  • le véhicule fonctionne au superéthanol E85 et n’émet pas plus de 250 g de CO2 par kilomètre ou a une puissance administrative n’excédant pas 12 chevaux (CV), auquel cas les émissions de dioxyde de carbone ou la puissance administrative sont réduites respectivement de 40 % ou de 2 CV ;
     
  • Le véhicule appartient à un usager assurant la charge effective et permanente au sein de son foyer d’au moins trois enfants. Pour l’appréciation de cette condition, sont pris en compte les enfants rattachés au foyer du demandeur et ouvrant droit aux prestations familiales au sens du 1° ou du 2° de l’article L. 512-3 du code de la sécurité sociale, ainsi que les enfants placés au sein du foyer du demandeur au sens de l’article L.421-2 du code de l’action sociale et des familles.

    La minoration des émissions de dioxyde de carbone à hauteur de 20 grammes par kilomètre par enfant à charge, ou la réduction de la puissance administrative à hauteur d’1 CV par enfant à charge, peut être sollicitée par les usagers qui acquièrent, ou louent dans le cadre d’une formule locative de longue durée, un véhicule de 5 places assises ou plus, et ne s'applique qu'à un seul véhicule de ce type par foyer.

     Ces conditions sont appréciées au moment de l’immatriculation du véhicule. Dans le cas d’une formule locative de longue durée, les conditions d’éligibilité sont appréciées au moment de la mise à disposition du véhicule au bénéfice du preneur.
     
  • Le véhicule comporte au moins 8 places assises et est acquis ou loué, dans le cadre d'une formule locative de longue durée, par une personne morale. Les émissions de dioxyde de carbone ou la puissance administrative sont réduites respectivement de 80 grammes ou de 4 CV4.

     
Ces minorations sont en principe appliquées au moment du calcul de la taxe à payer, à l’exception de la réduction au bénéfice des familles nombreuses qui donne lieu à remboursement. Dans ce dernier cas, si votre situation vous y rend éligible, il vous faudra adresser une demande de remboursement, accompagnée des pièces justificatives requises, dont les modalités sont précisées au A du point 3 ci-dessous.

Si votre situation vous rend éligible à l’un des deux autres dispositifs mais qu’il n’en a pas été tenu compte au moment de l’immatriculation, vous devrez effectuer une demande de remboursement partielle accompagnée de pièces justificatives, selon les modalités précisées au B du point 3 ci-dessous.

4 Lorsque l’abattement au bénéfice des foyers comportant au moins trois enfants est également applicable, il est retenu le plus élevé des deux

3/ Les modalités de dépôt de la demande de remboursement :

A/ Le dépôt d’un dossier auprès de votre centre des finances publiques, uniquement pour le dispositif de remboursement du « malus CO2 » au profit des familles nombreuses :

Vous devez adresser votre demande de remboursement, au centre des finances publiques mentionné sur votre dernier avis d’impôt sur le revenu au plus tard le 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de l'immatriculation du véhicule5. Par exemple, pour un véhicule dont l'immatriculation a été réalisée en 2021, vous devez adresser votre demande de remboursement au plus tard le 31 décembre 2023.

Les documents à joindre dans tous les cas sont :

  • le formulaire 1710-SD (formulaire de demande de remboursement malus CO2) complété et signé que vous pouvez retrouver sur ce site ou sur service-public.fr. Une notice explicative est associée au formulaire ;
  • une copie du certificat d’immatriculation du véhicule au nom du demandeur (carte grise) ;
  • un relevé d’identité bancaire (RIB) au nom du demandeur (le remboursement est effectué par virement bancaire) ;
  • la copie d’une pièce d’identité du demandeur (carte nationale d’identité, permis de conduire, passeport ou extrait d’acte de naissance ou livret de famille). 


Les pièces à joindre en fonction de votre situation sont :

  • s’agissant des enfants rattachés au foyer du demandeur : un document délivré par la caisse d’allocations familiales justifiant du nombre d’enfants à charge, ou, à défaut la copie du livret de famille permettant de justifier du nombre d’enfants ouvrant droit aux prestations familiales ;
  • s’agissant des enfants placés au sein du foyer du demandeur : un document délivré par votre employeur ou celui de votre conjoint justifiant du nombre d’enfants accueillis au titre de l’aide sociale à l’enfance si vous ou votre conjoint êtes assistant familial.

L’âge des enfants à charge sera déterminé à la date de l’immatriculation du véhicule ou, s'agissant des véhicules faisant l’objet d’une formule locative de longue durée, à la date de mise à disposition du véhicule.

5 Vous pouvez également retrouver les coordonnées de ce service à partir de la rubrique « Contact ou RDV » ou « Trouver un contact » du site impots.gouv.fr


B/ Par exception, lorsqu’il n’a pas été tenu compte au moment de l’immatriculation du véhicule de la situation ouvrant droit au bénéfice des dispositifs d’exonération du malus ou des autres dispositifs de réduction du malus, la demande de remboursement est effectuée sur le site de l’agence nationale des titres sécurisés (ANTS) :

Sur le site de l’ANTS « Immatriculation », en vous connectant à votre compte, vous devez sélectionner la démarche « Je souhaite faire une autre demande » depuis la rubrique « Effectuer une nouvelle demande » de « Mon espace véhicule » et transmettre au format numérique :

– dans tous les cas :

  • un justificatif de paiement (bon d'opération ou certificat d'immatriculation faisant figurer le montant des taxes acquittées) ;
  • un RIB au nom du demandeur ;
  • une copie d’une pièce d’identité du demandeur.

– en fonction de votre situation :

  • une copie de la carte “mobilité inclusion” portant la mention “invalidité” ou d’une carte d’invalidité militaire au nom du demandeur ;
  • etc.

MAJ le 12/04/2022