Études et statistiques

statistique publique (logo)

Le Pôle statistique publique du Département des études et statistiques fiscales constitue le service statistique ministériel des finances publiques, il est rattaché à la Direction générale des finances publiques (DGFiP) du ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance. Le pôle Statistique publique produit et diffuse des statistiques, des analyses et des études sur l'ensemble des domaines de la fiscalité (droits de mutations, impôt sur la fortune immobilière, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, taxes foncières, TVA, etc.).

Qui sommes-nous ?

Le Pôle statistique publique du Département des études et statistiques fiscales constitue le service statistique ministériel des finances publiques, il est rattaché à la Direction générale des finances publiques (DGFiP) du ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance. Le pôle Statistique publique produit et diffuse des statistiques, des analyses et des études sur l'ensemble des domaines de la fiscalité (droits de mutations, impôt sur la fortune immobilière, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, taxes foncières, TVA, etc.).

Qui sommes-nous ?
statistique publique (logo)

À la Une

DGFiP Statistiques n°07 - mai 2022

L’impôt sur les revenus perçus en 2020

L’impôt au titre des revenus 2020 s’élève à 74,0 milliards d’euros et diminue de 4 % sur un an, en lien avec la baisse d’impôt à destination des ménages modestes. La déclaration des revenus concerne 39,9 millions de foyers fiscaux, dont 17,9 millions ont acquitté un impôt, tandis que 3,2 millions ont fait l’objet d’un remboursement provenant des crédits d’impôt. Le montant total des revenus déclarés atteint 1 238 milliards d’euros, parmi lesquels plus de 62 % sont des traitements et salaires. Ces revenus demeurent en hausse sur un an de 1,8 %, malgré la situation sanitaire. Quatre foyers sur dix disposent en 2020 d’un revenu fiscal de référence mensuel, rapporté à leur nombre de parts fiscales, inférieur à 1 000 euros, alors qu’un sur dix perçoit plus de 2 500 euros par mois et par part. Ces inégalités sont prises en compte dans le calcul de l’impôt : parmi l’ensemble des foyers, les 10 % les plus modestes perçoivent en moyenne 28 euros tandis que les 10 % les plus aisés sont redevables de 13 800 euros au titre de l’impôt sur le revenu.
Graphique 1 : Évolution du montant total d’impôt sur le revenu et effectifs de foyers fiscaux depuis 2011

Note : Les montants d’imposition présentés ici sont ceux émis, donc indiqués sur les avis d’imposition. Ils peuvent différer des montants effectivement perçus, notamment en cas de non recouvrement de sommes dues. Le taux de recouvrement sur le PAS est de plus de 99 %. Les montants d’impôt et effectifs de foyers fiscaux représentés sont considérés hors crédit d’impôt relatif au prélèvement forfaitaire obligatoire.
(*) Hors CIMR, compléments et reprises de CIMR.
Lecture : Au titre des revenus perçus en 2020, le montant d’imposition émis s’élève à 74,0 milliards d'euros.
Champ : Ensemble des foyers fiscaux déclarant l’IR.
Source : Fichiers des déclarations sur les revenus 2011 à 2020 DGFiP.

 
 

Dernières publications

DGFiP Analyses

L’impact de la crise sanitaire en 2020, une analyse à partir des données fiscales

n°01 - janvier 2022
DGFiP Statistiques

L’impôt sur les revenus perçus en 2020

n°07 - mai 2022

L’impôt sur les bénéfices des entreprises en 2020

n°06 - mai 2022

La taxe sur la valeur ajoutée en 2021, données provisoires

n°05 - mars 2022