retour à la page précédente



 
 Imprimer ce document (nouvelle fenêtre)Envoyer ce document par courriel (nouvelle fenêtre)

Accédez aux modèles d'actes

 


 

Certains actes sous seing privé sont soumis obligatoirement à l’enregistrement. Il s’agit :
- des actes constatant la formation, la prorogation, la transformation ou la dissolution d’une société, l’augmentation, l’amortissement ou la réduction de son capital,
- des cessions de parts sociales,
- des cessions de fonds de commerce.

Pour faciliter vos démarches, des modèles de ces actes sont à votre disposition.

Vous pouvez utiliser ces modèles tels quels ou ajouter des mentions selon vos besoins. Comment les compléter ? Vous avez le choix :
- soit vous remplissez les rubriques à l’écran puis vous imprimez le document,
- soit vous imprimez le modèle puis vous le remplissez manuellement.

Vous pouvez également rédiger votre acte sur un autre support à partir du modèle proposé.

Quelles que soient les modalités retenues pour la rédaction de cet acte, chacune des parties à l'acte doit le dater et le signer.

Une fois l’acte rédigé et signé, l’enregistrement doit être effectué auprès du service des impôts des entreprises (SIE) - pôle enregistrement compétent.


Où faire enregistrer votre acte ?
Les actes qui portent transmission de propriété, d’usufruit ou de jouissance d’immeubles, de fonds de commerce ou de clientèle ou cession d’un droit au bail ou du bénéfice d’une promesse de bail d’immeuble doivent être enregistrés au service des impôts des entreprises (SIE) - pôle enregistrement de la situation des biens.

Les autres actes sous seing privé soumis obligatoirement à la formalité (actes de sociétés, cessions de parts sociales…) doivent être présentés au service des impôts des entreprises (SIE) - pôle enregistrement du siège ou du domicile de l’une des parties contractantes.

Quant aux actes sous seing privé non soumis obligatoirement à la formalité (cession de biens meubles autres que fonds de commerce...), ils peuvent  être enregistrés dans n’importe quel service des impôts des entreprises (SIE) - pôle enregistrement .


Dans quel délai l'enregistrer ?
Tous les actes soumis obligatoirement à l’enregistrement doivent être enregistrés dans le délai d’un mois à compter de leur date. A défaut, des pénalités de retard sont appliquées.
Pour les autres, aucun délai n’est imposé.

Combien d'exemplaires présenter à l'enregistrement ?
Vous devez déposer plusieurs exemplaires de votre acte :
- 1 original sera conservé par le service des impôts des entreprises (SIE) - pôle enregistrement ,
- 2 exemplaires vous seront demandés par le greffe du tribunal de commerce,
- 1 exemplaire sera donné à chacune des parties contractantes.

Quel en sera le coût ?
Les droits d’enregistrement sont fixes ou proportionnels suivant la nature des actes.

ACTES
 TARIFS des droits d'enregistrement
Droit fixe d’apport
375€ porté à 500€  pour les sociétés ayant un capital d’au moins 225 000€ sauf exonération
Apports partiels d’actif
375€ porté à 500€ pour les sociétés ayant un capital d’au moins 225 000€
Apports purs et simples
Exonération
uniquement lors de la constitution de société
Apports purs et simples d’immeubles ou de droits immobiliers à des personnes morales passibles de l’impôt sur les sociétés par des personnes non passibles de cet impôt
2,20% + taxe additionnelle sauf application du droit fixe (de 375€ ou 500€) ou exonération
Apports purs et simples de fonds de commerce, clientèle droit à un bail ou à une promesse de bail
Barème dégressif + taxe additionnelle sauf application du droit fixe (de 375€ ou 500€) ou exonération
Apports à titre onéreux
2,20% + taxe additionnelle sauf application du tarif des ventes plus avantageux
Augmentation de capital
 375€ ou 500€
Réduction de capital
  • S’il n’y a pas de rachat par la société de ses propres titres :
     - réduction de capital sans répartition de fonds sociaux : droit fixe de 125 €
     - réduction de capital avec remboursement aux associés de fonds sociaux : droit fixe de 375 € porté à 500 € pour les sociétés ayant un capital d’au moins 225 000 €.
  • S’il y a rachat par la société de ses propres titres : droit fixe de 375 € porté à 500 € pour les sociétés ayant un capital d’au moins 225 000 €, sous réserve que l’opération de rachat et la réduction de capital soient constatées par un acte unique.
Dissolution ou liquidation
375€ ou 500€ lorsque ces opérations ne portent aucune transmission de biens entre les associés ou autres personnes
Fusion (réalisation définitive)
Fusion (projet)
375€ ou 500€
125€
Cession  de droits sociaux
  • pour les cessions de participations dans des personnes morales à prépondérance immobilière, le droit d’enregistrement est de 5 %.
  • pour les cessions d’actions de parts de fondateurs ou de parts bénéficiaires de sociétés par action, autres que celles des personnes morales à prépondérance immobilière, ainsi que pour les parts ou titres de capital souscrits par les clients des établissements de crédit mutualistes ou coopératifs le droit d’enregistrement est fixé à 0,1 %.
  • pour les autres cessions de droits sociaux (parts sociales dans les sociétés dont le capital n’est pas divisé en actions autres que celles à prépondérance et autres que les parts ou titres de capital souscrits par les clients des établissements de crédit mutualistes ou coopératifs, le droit d’enregistrement est de 3%. Il est diminué d’un abattement égal pour chaque part sociale au rapport entre 23 000€ et le nombre total de parts de la société.
 Cession de biens meubles
125€
Cession de fond de commerce
0% jusqu'à 23 000€
3% pour la part comprise entre 23 000 € et 200 000 €
5% au-delà de 200 000 €

 

En savoir plus

  Constitution de société
  Augmentation de capital
  Réduction de capital
  Dissolution ou liquidation de sociétés
  Fusion de sociétés
  Cession de parts sociales
  Cession de fonds de commerce

 
 Imprimer ce document (nouvelle fenêtre)Envoyer ce document par courriel (nouvelle fenêtre)

Accédez aux modèles d'actes

RetourRetour