retour à la page précédente



 
 Imprimer ce document (nouvelle fenêtre)Envoyer ce document par courriel (nouvelle fenêtre)

Choisir de déduire ses frais réels

 Si la déduction de 10 % vous semble ne pas couvrir l'ensemble de vos frais, vous pouvez déduire leur montant réel sous certaines conditions. Mais avant de faire ce choix, vous devez vous assurer qu'il s'agit de la solution la plus favorable.


Les conditions de déduction

 
 

Réservée aux salariés, la déduction des frais réels ne peut jamais être appliquée en même temps que la déduction forfaitaire de 10 %.
Chaque membre de votre foyer peut renoncer individuellement à la déduction de 10 % au profit de la déduction de ses frais réels.

Pour être déductibles, vos dépenses doivent être :

  • effectuées dans le seul but d'acquérir ou de conserver vos revenus professionnels
  • nécessitées par l'exercice de votre activité salariée
  • payées au cours de l'année d'acquisition de vos revenus
  • justifiées : vous devez conserver les justificatifs de vos frais pendant les trois années civiles qui suivent leur paiement afin de pouvoir les présenter sur demande de votre centre des Finances publiques.

Que faut-il inscrire sur sa déclaration ?

 
 
  • Vous exprimez l'option pour la déduction des frais réels en inscrivant le montant de ces frais dans la case prévue à cet effet sur votre déclaration de revenus.
  • Vous devez détailler vos frais réels (préciser leur nature et leur montant) dans le cadre "Autres renseignements" de la déclaration ou dans une note annexe.

Déclaration papier ou déclaration en ligne : vous n’avez pas à joindre les justificatifs de vos frais réels (factures...) à votre déclaration. Vous devez les conserver pendant trois ans afin de les présenter à votre service des impôts des particuliers en cas de demande.

Conséquences de l'option pour les frais réels

 
 

Cotisations syndicales
Si vous optez pour les frais réels, les cotisations que vous versez aux organisations syndicales sont déductibles au titre des frais réels. En contrepartie, vous ne pouvez pas bénéficier du crédit d'impôt existant pour ces mêmes cotisations.

Allocations et remboursement pour frais d’emploi
Si vous optez pour les frais réels, vous devez ajouter à vos salaires imposables la totalité des allocations et remboursements pour frais d'emploi versés par votre employeur, y compris l'avantage que constitue la mise à votre disposition d'une voiture pour vos déplacements professionnels.

Aussi, le fait que le montant de la déduction de 10 % soit inférieur à la déduction de vos frais réels ne veut pas forcément dire que cette dernière solution est plus avantageuse.
L'obligation de déclarer les remboursements de frais reçus de votre employeur influe sur le résultat.


 

 
 Imprimer ce document (nouvelle fenêtre)Envoyer ce document par courriel (nouvelle fenêtre)

Choisir de déduire ses frais réels

RetourRetour